Klinkerfassade ©
Nettoyage

Parce que la saleté n'est pas une protection

Le voile de calcaire est devenu de plus en plus courant ces dernières années sur les façades en briques de construction récente. Il est dû à une infiltration excessive d'humidité dans la maçonnerie pendant la phase de construction, réalisée à une saison défavorable - pendant laquelle la maçonnerie ne peut pas sécher rapidement après le jointoiement, ce qui a perturbé la prise de la partie chaux du mortier. Une perméabilité élevée du mortier de joint à l'eau et des cavités dans le réseau de joints sont d'autres facteurs. Une première mesure préventive, simple et efficace, consiste donc à simplement couvrir la maçonnerie inachevée lorsqu'il pleut. Un second serait le choix judicieux du moment du jointoiement: au début d'une période sèche et non pendant, ou peu avant la saison froide et humide.

Si ces points ne sont pas respectés, un voile de chaux blanchâtre est susceptible de se former sur la façade au début de la période chaude qui suit le jointoiement. Il est généralement inoffensif mais bien peu attrayant, et doit donc être éliminé. Pour ce faire, il faudra utiliser soit un nettoyant faiblement acide, soit le procédé éprouvé de nettoyage Rotec Vortex - utilisé également pour les bâtiments classés.